Partager :
  • Agrandir le texte
  • Réduire le texte
  • Imprimer

Non, si la revente a lieu moins de 3 mois après le décès du titulaire ou si le véhicule n’a pas circulé sur la voie publique depuis le décès.